La douane malgache à l'écoute: pour toute demande d'information, doléances, dénonciations ou besoin d'assistance, contactez le numéro vert 360

Session d’information et de formation certifiante

 « Tax Administration Diagnostic Assessment Tool »

 

Antananarivo, le 24 septembre 2019. Madagascar accueille depuis le lundi 23 septembre 2019 au Development Learning Center Anosy (DLC) et, ce, pour une durée de cinq jours, la Session d’Information et de Formation certifiante sur le « Tax Administration Diagnostic Assessment Tool » (TADAT) organisée conjointement par le Forum sur l’Administration Fiscale Africaine (ATAF), la Direction Générale des Impôts de Madagascar (DGI) et avec l’appui financier de la Banque Mondiale à travers le Programme d’Appui à la Performance du Secteur Public (PAPSP).

Ce programme à Antananarivo fait suite à l’évaluation pilote TADAT, en date du 8 au 20 juillet 2015.  L’outil TADAT fournit ainsi une base d’évaluation de la performance du système d’administration fiscal du pays, qui peut être utilisée pour déterminer les réformes prioritaires et, à travers des évaluations renouvelées pour mettre l’accent sur les réalisations des réformes.

Pour Madagascar, cette session voit la participation une trentaine de participants dont les agents issus de la Direction Générale, des services centraux, des Directions Centrales et des Directions Régionales, permettra une mise aux normes des opérations de la DGI Madagascar par rapport aux bonnes pratiques internationales mais aussi une identification des carences dans la performance. En effet, depuis l’évaluation de 2015, force est de constater que la non-appropriation de la méthodologie de l’outil TADAT par les décideurs et les responsables au sein de la Direction Générale des Impôts, tant au niveau central que régional, a entravé l’atteinte des résultats attendus issus des différentes réformes entreprises. Pour la Direction Générale des Impôts, la maîtrise de cet outil permettra de s’auto-évaluer afin de mesurer ses performances régulièrement, de détecter ses forces et ses faiblesses, de promouvoir un point de vue commun sur l’état du système d’administration fiscale entre toutes les parties prenantes (les autorités nationales, les organisations internationales, les pays donateurs et les fournisseurs d’assistance technique) et d’harmoniser la gestion et la coordination de l’appui extérieur aux réformes et parvenir à une mise en œuvre plus rapide et plus efficace. Il est à noter qu’à l’issue de la formation, le pool d’évaluateurs certifiés effectuera une mission d’auto-évaluation de l’administration fiscale malagasy afin de suivre l’évolution de chacun des indicateurs de performances depuis la dernière évaluation de 2015.

Différents domaines seront analysés pendant ces cinq jours dont l’ « Intégrité  du registre des contribuables », « Gestion efficace du risque », « Promotion du civisme fiscal », « Présentations des déclarations fiscales dans les délais », « Le paiement des impôts dans les délais », « L’exactitude des informations déclarées », la « Pertinence des mécanismes de règlement des contentieux », la « Gestion efficiente des recettes » et la « Responsabilité et transparence ».

 

 

Plan du site ::